Benoît Menut
  2020 : un archipel de disques 
 
L'année 2020 du compositeur Benoît Menut est marquée par la sortie de 4 nouveaux disques. Au printemps, Les Îles, son deuxième disque monographique paraît chez Harmonia Mundi. En attendant ce disque événement, 4 autres nouveautés
Le petit garçon qui avait envie d'espace (Collection Empreinte Digitale),
Bretagne[s] (Klarthe) Légendes armoricaines (Skarbo), L'enfant qui ne parlait pas (platerformes numériques).
 
Bretagne[s]
Klarthe
 
parution le 22 janvier 2020
Bretagne[s] est né d’une amitié de vingt ans entre le compositeur Benoît Menut et le violoniste Sullimann Altmayer. Ce disque initié par l'Ensemble Gustave est une véritable composition, le reflet des goûts profonds de Benoît Menut, un hommage aux créateurs Joseph-Guy Ropartz et Jean Cras et aux artistes de sa région, musiciens, poètes (dont Victor Segalen)...
 
Benoît Menut, composition
Sullimann Altmayer, violon
Mayeul Girard, alto
Tristan Cornut, violoncelle
Antoine de Grolée, piano
Stèles
I – Pierre Musicale
II – Mon amante a les vertus de l’eau
III – On me dit...
IV – Conseils au bon voyageur
 
Les Îles 
Harmonia Mundi
 
parution le 24 avril 2020
Pour ce premier disque enregistré pour Harmonia Mundi, Benoît Menut nous invite à un voyage musical inédit entre Bretagne et Caraïbes. Accompagné par Emmanuelle Bertrand, violoncelle, 
 
Maya Villanueva, soprano, Stéphanie Moraly, violon, Patrick Langot, violoncelle et Romain David, piano, le compositeur nous livre un opus original, en dehors des sentiers battus de la musique "contemporaine"... cette musique aussi exigeante qu'accessible à tous, lyrique, rythmée, évocatrice, est conçue pour créer et accompagner ce voyage, en lien avec les poètes, la nature, sa beauté, sa fragilité. 
 
Le petit garçon qui avait envie d'espace
Collection Empreinte Digitale
 
parution début 2020
Benoît Menut, composition, Cécile Brochoire,  comédienne, Michaël Dian, piano
Ce texte de Jean Giono mis en musique par Benoit Menut s'adresse aux plus jeunes lecteurs et à leurs 
 
parents. L’auteur inscrit au cœur d'un paysage de bocage le récit d’un petit garçon qui aspire à voir son pays aussi haut que les oiseaux. Lorsque grimper aux plus hautes branches des arbres ne suffit plus, c’est par la puissance de l’imagination, dont ce texte fait le subtil éloge, que l’écrivain délivre l’enfant de sa soif inassouvie d’espace. La musique de Benoît Menut illustre parfaitement l’écriture simple et touchante de Jean Giono qui livre une paisible méditation sur ce besoin essentiel qui sommeille en chacun, celui d’une conquête de la liberté, la possibilité d’un salut par le haut. 
 
 
Commande 2017 de l'Espace Culturel de Chaillol, Scène conventionnée Art en territoire (Hautes-Alpes) avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence Alpes Côte d'Azur, de la SACEM. Publié avec le précieux soutien du Fonds pour la Création Musicale et de la Fondation Francis et Mica Salabert.
 
Légendes armoricaines
Skarbo
 
paru le 10 janvier 2020
IS, pour saxophone et piano
Roman Baudry, saxophone
Romain Hervé, piano
Dans ce disque, Benoît Menut nous livre un épisode de la légende de la ville d'Is avec une composition toute empreinte de poésie intérieure...
 
Pour en savoir +
L'enfant qui ne parlait pas 
disponible sur les plateformes numériques
 
Benoît Menut compose ici une musique qui illustre ce beau texte d'Olivier Cohen, servi par Elissa Alloula, nouvelle jeune pensionnaire de la Comédie Française. Elle est interprétée par le quatuor Tana, quatuor à cordes labélisé Proquartet dont la singularité repose sur son répertoire résolument contemporain.
 
"L'enfant qui ne parlait pas" c'est l'histoire d'une petite qui ne parle pas et qui inquiète sa famille, son entourage. On l'envoie même voir des spécialistes qui lui font passer une batterie de tests. Elle fugue même de temps en temps ; ha oui vraiment, avait-on besoin d'une enfant créant tant d'inquiétudes... ! 
Pourtant, entre un père obnubilé par son importance au sein de la politique locale et une mère d'abord inquiète de ce que pensent "les autres" mais pourtant si aimante, nous découvrons que, si elle ne parle pas, cette petite fille vit et fait vivre à ceux qu'elle rencontre, dans leur morne vie, des moments intenses, doux, forts, extraordinaires.
 
Benoît Menut, un compositeur dans son époque 
 
« De l’énergie en sons, portée par du sens ». C’est ainsi que le compositeur Benoît Menut aime à définir son travail. Il se passionne pour le lien étroit entre musique et mots, ces derniers étant une source d’inspiration permanente, tant dans sa musique vocale qu’instrumentale. Le simple rythme d’un vers, d’un mot ou d’une tournure de phrase peut être à l’origine d’une idée créatrice.

Grand Prix SACEM 2016 de la musique symphonique (catégorie jeune compositeur) et lauréat des fondations Banque Populaire (2008) et Francis & Mica Salabert (2014) il compose en 2018 pour l’Opéra de Saint-Étienne Fando et Lis, d’après la pièce de F. Arrabal, et remporte pour son premier opéra le prix Nouveau Talent de la SACD 2019 et le Prix Charles Oulmont 2019. Il poursuit depuis une trajectoire théâtrale de plus en plus prononcée, tant pour le jeune public (Stella et le Maître des souhaits, opéra créé à la Philharmonie de Paris en 2020 et Symphonie pour une Plume, 2016, pour l’Orchestre Symphonique de Bretagne, repris par l’Orchestre National d’Île-de-France) que tous les publics (La Légende de Saint Julien, d’après G. Flaubert, Le petit garçon qui avait envie d’espace, J. Giono).

Cet attrait se matérialise aussi par des collaborations avec des ensembles vocaux renommés tels Musicatreize, les Maîtrises de Radio-France et Notre-Dame de Paris, Les Cris de Paris, Les Discours…

Comprenant plus de 120 opus, son catalogue embrasse toutes les formes d’expression musicale et fait de lui un des compositeurs français les plus en vue de sa génération. La musique de chambre - en particulier l’écriture pour les instruments à cordes - tient une place bien particulière dans son travail. Né à la pointe Ouest de l’Europe occidentale, cet ancien élève du Conservatoire de Paris fut éveillé à la tradition par le compositeur Olivier Greif et poursuit aujourd’hui son chemin singulier, avec entre autres des œuvres inspirées par les écrivains Christian Bobin et Pascal Quignard. Il veille à marier l’exigence d’une écriture lyrique et structurée et une sincère volonté de rester proche du public et des interprètes, comme une sorte de « metteur en scène » des émotions.
Sa musique est éditée aux Éditions Musicales Artchipel.
 
Photos © Bernard Martinez
 
 
Facebook
 
AGENCE SEQUENZA
Marianne Gaussiat

282 Boulevard Raspail - 75014 Paris
Mathilde Bivort
06 60 90 66 01
 
     
Si vous souhaitez vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici